En attendant Jackson Hole

Aug 25, 2021
  • EUR/USD 1.1740
  • DOW JONES 35’366.26
  • USD/CHF 0.9140
  • SMI 12’436.66
  • EUR/CHF  1.0730
  • CRUDE OIL 67.40
  • USD/RUB 73.83
  • XAU/USD 1’796.00
Le billet vert a établi un nouveau record pour 2021 contre la monnaie unique vendredi aprè...


Le billet vert a établi un nouveau record pour 2021 contre la monnaie unique vendredi après avoir forcé cette dernière à se replier jusqu’à 1.1664. Mais la devise américaine n’a pas pu continuer son mouvement haussier. Malgré la position toujours prudente de Jerome Powell, selon le compte rendu de la dernière séance de politique monétaire de la FED, la banque centrale pourrait commencer à réduire ses rachats d’obligations et donc son soutien à l’économie d’ici la fin de l’année. Néanmoins, les membres du Comité restent divisés sur le moment où ce processus devrait s’enclencher, partagés entre ceux qui sont favorables à un début rapide en septembre déjà et ceux qui préfèrent temporiser un peu plus pour bénéficier de données économiques supplémentaires et seraient donc disposés à patienter jusqu’au premier trimestre de l’année prochaine. Ce manque de tendance clair a freiné les ardeurs du billet vert qui a reculé au-dessus de 1.1700 dollar pour un Euro. Désormais les yeux se tournent vers Jackson Hole au Wyoming qui accueille chaque année la réunion des banquiers centraux. Le sommet se tiendra du 26 au 28 août. L’évènement le plus attendu sera l’intervention vendredi 27 de M. Powell qui parlera de sa stratégie de normalisation monétaire. Après les minutes qui donc n’ont pas apporté de visions claires, le Président de la FED pourrait donner quelques indications supplémentaires sur le timing du tapering.


La paire EUR/CHF se stabilise juste au-dessus de 1.0700 après avoir touché un nouveau plus bas pour cette année à 1.0696 jeudi. Malgré une situation toujours tendue en Afghanistan et la progression du variant Delta, le franc est freiné dans sa fonction de valeur refuge par la présence de la Banque Nationale, qui le protège d’une plus forte volatilité et surtout d’une pression haussière additionnelle. Le montant total des dépôts à vue auprès de la banque centrale a augmenté d’environ 350 millions de francs la semaine se terminant le 20 soit de 714.6 à 714.950 milliards. Cette progression moindre par rapport au deux semaines précédentes montrent quand même que l’institut est toujours présent pour défendre toute envolée de la devise helvétique au-delà de 1.0700.


D’un point de vue strictement économique on relèvera que la Zone euro confirme l’accélération du rythme de la croissance depuis le début de l’année 2021. Le PIB a progressé de 2% au deuxième trimestre contre -0.30% le précédent, profitant des campagnes de vaccination contre le COVID-19 et d’une levée des restrictions sanitaires. Sur un an en juillet, l’inflation a augmenté de 2,2% soit une progression de 0.3% par rapport au mois de juin. Aux Etats-Unis, la production industrielle a rebondi en juillet de +0,9% contre +0.4% le mois précédent, soutenue par la hausse de la production automobile entre autres. Situation plus contrastée par contre en Chine où cette même production industrielle ainsi que les ventes au détail ont ralenti en juillet. Les exportations ont baissé et la résurgence du coronavirus a perturbé l’activité. Plus réjouissant est le fait que le terminal de Meishan, deuxième port le plus important en terme de volume, a pu rouvrir aujourd’hui après avoir été fermé les deux dernières semaines.


Après une fin de semaine en baisse plus ou moins continue en raison d’inquiétudes sur la demande liée à la recrudescence de la pandémie qui a vu les cours du brut WTI perdre environ 10% en passant de 67,23 dollars mercredi passé à un plus bas à 61.80 dollars vendredi les cours de l’or noir sont reparti à la hausse lundi. Ils ont progressé avec un regain d’optimisme de la part des investisseurs pour la demande chinoise grâce à l’absence de nouveaux cas de Covid-19 signalée sur son sol par Pékin. Dans la foulée du rebond du brut et des matières premières en général, les dollars australien, canadien et néo-zélandais de repris des couleurs après la forte baisse qu’ils avaient connus en fin de semaine passée.


La performance des places boursières est très contrastée ces cinq derniers jours. Si aux Etats-Unis, les indices sont légèrement dans le vert, ils sont dans le rouge en Europe. L’Asie est, elle, partagée avec un Nikkei positif alors que Shanghai et Hong Kong sont très légèrement négatif. Mais la performance est par contre toujours aussi remarquable depuis le début de l’année puisque les indices ont gagné entre 10 et 20 % en Europe et aux Etats-Unis. L’Asie là aussi est quelque peu à la traine avec des indices de Shanghai et Hong Kong en recul de 6% et un Nikkei tout juste positif avec +1%.


A l’agenda des jours à venir c’est bien entendu le sommet de Jackson Hole à partir de demain qui retiendra l’attention des marchés toujours à l’affut d’éclaircissements sur le futur de la politique monétaire américaine qui est le point qui concentre toutes les attentions ces jours-ci.